Challenge AZ - N comme Marcel Nuret

Challenge AZ - N comme Marcel Nuret

Messagepar Plume » Ven 16 Nov 2018 07:41

Alexis Nuret et sa femme, Constance Grenouillon, vivent au village de Claveau, à Gièvres, dans le Loir-et-Cher. Ils ont cinq enfants, dont trois garçons, cultivateurs, comme leur père.

L’aîné, Alcide, est de la classe 1893. Il est marié depuis seize ans avec Ernestine Amelot, lorsque la guerre est déclarée. Comme beaucoup d’hommes de sa classe, il commence par intégrer le service des G.V.C, pour protéger et surveiller les voies de communication, qui vont permettre aux autres soldats de gagner leurs régiments et le front, à commencer par ses deux jeunes frères, Eugène et Marcel, qui partent rejoindre leur régiment, le 113e d’Infanterie.

Eugène est le troisième de la fratrie, et le deuxième fils. Il est de la classe 1906. Son service militaire a été tronqué par des problèmes de santé. Lorsque la guerre est déclarée, il rejoint le 113e mais ses problèmes de santé, bronchite chronique, le maintiennent à l’intérieur, en campagne simple.

Marcel, le quatrième de la fratrie, et le troisième fils, est de la classe 1908.

Marcel rejoint la frontière belge avec son régiment. Le 22 août 1914, il est porté disparu à la bataille de Signeulx.

Après le service des GVC, Alcide rejoint ensuite, le 16 novembre 1914, le 39e régiment Territorial d’Infanterie. Il a quarante-et-un ans et fait toute la guerre dans l’Infanterie Territoriale.

Eugène est réformé temporairement après un an de campagne à l’intérieur. Il retourne à l’armée le 8 juin 1916, pour un an de campagne intérieure.

Le 21 juin, un acte de disparition est dressé par l’armée, pour leur frère, Marcel : « disparu le 22 août 1914 àSigneulx (Belgique) au cours d’un violent combat où le régiment dut se replier. Sa compagnie fut particulièrement éprouvée, présumé prisonnier. »

Le 15 mai 1917, Eugène part pour l’armée d’Orient, jusqu’au 18 novembre puis retour aux armées, en France. Le 26 février 1918, il est intoxiqué par les gaz, à Bois le Chaume. Il reste néanmoins aux armées jusqu’au 10 août 1918 avant de retourner en campagne simple.

Le 17 août 1917, la Croix-Rouge écrit à Constance. Son fils figure sur une liste communiquée par les autorités allemandes. Son corps est resté sur le champ de bataille de la commune de Gorcy-Cussigny. Marcel est mort, il n’y a plus aucun espoir de retour pour lui.

La guerre est finie. Alcide rentre chez lui, après avoir été démobilisé le 27 décembre 1918. Il rejoint sa femme, Ernestine, et leur fille, Marthe. Il a quitté une petite fille de dix ans, il retrouve une adolescente. Eugène rentre à son tour, le 1er avril 1919.

Le 23 octobre 1920, le tribunal de Romorantin déclare Marcel Nuret, vingt-cinq ans, soldat au 113e régiment d’infanterie, Mort pour la France, le 22 août 1914 à Signeulx, en Belgique.

Alcide décède le 12 juillet 1921, neuf mois après l’avis officiel du décès de son petit frère.

La santé d’Eugène est très mauvaise, ses poumons ont été atteints mais l’armée ne considère pas que cela soit dû à la guerre !!! être gazé n’a pourtant pas aidé les poumons d’Eugène. Mais ce n’est pas son seul problème. Eugène est interné à l’asile d’aliéné de Blois en 1926 pour aliénation mentale nécessitant l’internement, avec délire de persécution mal systématisé.

La guerre est passée. Alexis et Constance ont perdu leurs trois fils. Mais pour le gouvernement, seul Marcel est Mort pour la France.

Il ne leur reste plus que leur gendre, Charles Felix Saugé, l’époux de Célina, leur deuxième enfant. Ils se sont mariés en 1898 et vivent à Gièvres. Charles Felix a quarante ans lorsque la guerre est déclarée. Il laisse femme et enfant pour rejoindre le 30e Régiment d’Artillerie. Il est maréchal-ferrant. Il passe ensuite au groupe de cavaliers de remonte, 6e puis 9e . Il est libéré le 19 janvier 1919, par le 8e Régiment de Chasseurs. Il retrouve sa femme, mais pas son fils, Raymond parti le 15 avril 1918, au 107e régiment d’artillerie lourde, à dix-neuf ans. Il rentrera en mars 1921, à temps pour enterrer son oncle Alcide.

Image


Photo tirée de Geneanet https://www.geneanet.org
ça marchhhhhhhhhheeeeeeeeeeeeeeeeee pas encore si bien que ça !!!!
Avatar de l’utilisateur
Plume
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 7261
Inscription: Dim 6 Juin 2010 22:09
Localisation: 2 m au-dessus du sol

Retourner vers Le coin des historiens

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron