R comme les cinq coups de lance de Randuineau

R comme les cinq coups de lance de Randuineau

Messagepar Plume » Lun 31 Juil 2017 07:16

La série R est une série d'une très grande richesse pour qui s'intéresse à la vie militaire et aux guerres. Je profite de cette lettre pour faire un tour dans mon idée fixe n°1, la guerre de 1870 et je m'aide, pour cela, de la cote 8 RV 22 des archives départementales du Loir-et-Cher.

Image


Denis Victor Randuineau est instituteur public à Moisy, lorsqu'il épouse, le 21 mai 1861, à La Colombe, Louise Aurélie Martin. Il est instituteur à Prénouvellon lorsque naît son premier enfant, une fille, Louise Victoria Berthe, le 19 novembre 1862. Elle ne vit que sept mois et décède le 5 juillet 1863. Il est instituteur à Sainte-Gemme, lorsque naît son fils, Denis Aurèle Léon, le 20 avril 1866. Il quitte la fonction d'instituteur pour devenir propriétaire cultivateur, à La Colombe, commune d'origine de sa femme. Son second fils, Ernest, y naît, le 1er novembre 1869.

Le 17 décembre 1870, l'armée prussienne avance dans les terres du Loir-et-Cher. Les uhlans et les cuirassiers blancs arrivent à la Colombe, au niveau de l'ancien couvent du Petit-Citeaux. Là, ils se heurtent à la résistance, non pas de l'armée de la Loire, mais des habitants de la commune. Le combat fait un mort, parmi les habitants. Denis Randuineau, quarante-et-un ans, est tué par les cuirassiers blancs. Le pauvre n'a eu aucune chance. Il a reçu sept balles dans le dos et cinq coups de lance dans la poitrine.

Image


Denis Victor savait-il sa femme enceinte de leur quatrième enfant ? Huit mois après sa mort, Louise Aurélie met au monde un garçon, Victor Denis. Elle ne se remariera pas, et élèvera seule ses trois fils.

Comme toutes les communes du Loir-et-Cher, La Colombe s'est vu réclamer une contribution de guerre par les prussiens. Elle devait payer 17 500 francs, à Blois, dans les trois jours de la réquisition. Le conseil municipal a refusé. Les pertes financières de la commune s'élèvent déjà à 23 000 francs ; c'est bien suffisant.

La Colombe, une commune qui a résisté de toutes ces forces, humaines et financières.

Les photos viennent de là http://www.perche-gouet.net/histoire/immeubles.php?immeuble=13445
ça marchhhhhhhhhheeeeeeeeeeeeeeeeee pas encore si bien que ça !!!!
Avatar de l’utilisateur
Plume
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 7230
Inscription: Dim 6 Juin 2010 22:09
Localisation: 2 m au-dessus du sol

Retourner vers Le coin des historiens

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron